Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Les scripts sous Photoshop

"Et là, t'en es où sur ta BD ?" "Pff, j'en suis à l'étape super-chiante là, tu sais, redimensionner toutes les pages à la même taille, toutes les mettre en niveaux de gris, toutes les enregistrer en jpg... C'est super long mais faut le faire quoi..."
"Mais... tu ne connais pas les scripts sous Photoshop ?"
"Les quoi ?"
"..."
Qui n'a jamais vécu ce dialogue, cet échange initiatique où un fanzineux fait découvrir à un autre fanzineux qu'il a passé des heures et des heures de sa vie à faire des tâches rébarbatives, répétitives et longues sous Photoshop...
... pour rien.
Si la notion de "script" ne vous dit rien, mais que par contre vous connaissez très bien le fait de passer des heures à redimensionner chacune de vos planches et à les enregistrer en .jpg, alors ce tutoriel vous sera très utile.
De manière générale, si vous êtes amenés à faire des tâches répétitives sur Photoshop, les scripts vous feront vous gagner un temps fou. Explications.
I - Le principe
Qu'est-ce qu'un script Photoshop ? C'est assez simple : c'est une liste d'actions que vous avez pré-enregistrées sur le logiciel, et que vous pouvez désormais réalisé d'un seul clic, en lançant un script.
Je ne suis pas claire ? Prenons un exemple concret. Vous avez 30 planches, sales, à des tailles différentes, enregistrées au format TIF. Or, ce dont vous avez besoin, ce sont de belles pages nettoyées en JPG et de 800px de hauteur pour pouvoir les montrer sur internet. Soit. Deux solutions :
1) Vous réalisez chacune de ces opérations une par une sur une planche. Puis l'autre. Puis la suivante. Et ainsi de suite...
2) Vous réalisez une fois chacune de ces opérations sur une planche, mais en parallèle, vous demandez à Photoshop de mémoriser ces opérations dans un script. Vous enregistrez le script. Et désormais, lorsque vous prendrez votre nouvelle planche, vous n'aurez plus qu'à lancer le script en question et, automatiquement, Photoshop appliquera ET le nettoyage ET le changement de format ET le changement de taille... jusqu'à même enregistrer votre page et la fermer si vous le souhaitez. Au lieu de faire 10 clics par planche, vous n'en aurez plus qu'un à faire.
Elle est pas belle la vie ? Ca y ressemble en tout cas, alors voyons voir comment on fait ça, concrètement :
II - Applications
A - La post-production des planches
B - Le tramage sous Photoshop
.
alhia"Et là, t'en es où sur ta BD ?" "Pff, j'en suis à l'étape super-chiante là, tu sais, redimensionner toutes les pages à la même taille, toutes les mettre en niveaux de gris, toutes les enregistrer en jpg... C'est super long mais faut le faire quoi..."
"Mais... tu ne connais pas les scripts sous Photoshop ?"
"Les quoi ?"
"..."
.
Qui n'a jamais vécu ce dialogue, cet échange initiatique où un fanzineux fait découvrir à un autre fanzineux qu'il a passé des heures et des heures de sa vie à faire des tâches rébarbatives, répétitives et longues sous Photoshop...
... pour rien.
Si la notion de "script" ne vous dit rien, mais que, par contre, vous connaissez très bien le fait de passer des heures à redimensionner chacune de vos planches et à les enregistrer en .jpg, alors ce tutoriel vous sera très utile. De manière générale, si vous êtes amenés à faire des tâches répétitives sur Photoshop, les scripts vous feront vous gagner un temps fou. Voyons voir cela !
.
Une note qui fera peut-être pleurer certains lecteurs plein d'espoir à ce moment, je m'en excuse : ce tutoriel ne fonctionnera pas sous Photoshop Elements, qui ne gère pas les scripts. Désolée !
.
.

I - Le principe

.
Qu'est-ce qu'un script Photoshop ? C'est assez simple : c'est une liste d'actions que vous avez pré-enregistrées sur le logiciel, et que vous pourrez désormais réaliser d'un seul clic, en lançant un script.
Je ne suis pas claire ? Prenons un exemple concret. Vous avez 30 planches, sales, à des tailles différentes, enregistrées au format TIF. Or, ce dont vous avez besoin, ce sont de belles pages nettoyées en JPG et de 800px de hauteur pour pouvoir les montrer sur internet. Soit. Deux solutions :
.
1) Vous réalisez chacune de ces opérations une par une sur une planche. Puis l'autre. Puis la suivante. Et ainsi de suite...
2) Vous réalisez une fois chacune de ces opérations sur une planche, mais en parallèle, vous demandez à Photoshop de mémoriser ces opérations dans un script. Vous enregistrez le script. Et désormais, lorsque vous prendrez votre nouvelle planche, vous n'aurez plus qu'à lancer le script en question et, automatiquement, Photoshop appliquera ET le nettoyage ET le changement de format ET le changement de taille... jusqu'à même enregistrer votre page et la fermer si vous le souhaitez. Au lieu de faire 10 clics par planche, vous n'en aurez plus qu'un à faire.
.
Elle est pas belle la vie ? Ca y ressemble fort en tout cas ! Alors voyons voir comment on fait ça, concrètement :
.
.

II - Un exemple d'application : la post-production des planches

.
Vous voilà arrivés à la fin de votre périple, vous venez de finir votre one-shot/chapitre/lot de planches de BD, c'est maintenant l'heure du repos du guerrier ! Vous allez pouvoir glander, jouer à ce RPG qui vous a fait de l'oeil pendant tout votre bouclage, lire ce bouquin qui vous donne envie, bosser vos cours...
Ah ouais, non, mince. Reste à scanner. Nettoyer les planches. Les mettre à la bonne taille. En noir et blanc. Et enfin les enregistrer en jpg.
Chacune d'entre elles.
.
Voyons comment gruger, histoire de pouvoir aller déballer ce RPG fissa.
.
Bon, mais avant de pouvoir utiliser un script, faut d'abord scanner vos planches. Ouais, je vous ai menti, Photoshop il peut pas ouvrir le scanner pour vous tout seul, mettre la planche dedans, et scanner tout ça. Parce qu'après tout, la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu elle ? Non, là non plus, pas de miracle, c'est chiant, plus ou moins long selon votre scanner, mais faut le faire ! C'est ensuite que ça devient intéressant :
.
Préparatifs
.
Avant de créer le script, quelques petits préparatifs s'imposent :
- Préparer un dossier où vous mettrez tous vos scans en format .TIF (ou .JPG, selon votre scanner...)
- Préparer un dossier où seront déposées toutes vos pages soigneusement transformées par le script (pendant que vous vous tournerez les pouces)
.
01
.
Le dossier avec les .TIF ; j'utiliserai dans ce tuto les scans du chapitre 2 de Dismay, mon projet en cours... *tousse*
Ouvrez tous vos .TIF sur Photoshop (si votre ordinateur vous le permet), vous comprendrez pourquoi à la fin.
.
.
Création du script

.

Vos fichiers ouverts, il est bon de réfléchir un peu aux différentes étapes que vous voulez faire subir à vos planches. Pour moi, ce sera :
.
- redimensionnement (hauteur de 800px)
- suppression de la couleur (j'utilise un crayonné de couloir pour éviter d'avoir à gommer)
- nettoyage basique : rendre les blancs blancs et les noirs noirs (cela suffit pour les grandes zones mais ne permettra pas de nettoyer les petites tâches ici et là, étape qui doit être faite manuellement ; je vous renvoie à ce tuto)
- enregistrer l'image au format .JPG
.
On va donc créer un script permettant de réaliser toutes ces étapes à la fois :
.
1) Ouvrir la fenêtre des scripts : Fenêtre > Scripts
.
01
.
2) Créer un nouveau script
.
01
.
Nommer-le comme vous le voulez.
.
3) Lancer l'enregistrement du script
.
Par défaut, l'enregistrement du script devrait déjà être lancé : le bouton d'enregistrement devrait s'afficher en rouge. Si ce n'est pas le cas, appuyez dessus pour qu'il le devienne.
.
01
.
4) Réalisez une fois toutes les étapes que vous voudrez voir répétées
.
C'est maintenant que l'enregistrement du script commence. Photoshop va enregistrer toutes vos actions pour ensuite les restituer. Attention, si vous faites une erreur, celle-ci sera également enregistrée, ainsi que les étapes du style "Ctrl + Z" et autres... |D
J'ai donc réalisé successivement :
.
- un redimensionnement : Image > Taille de l'image : hauteur mise à 800px.
.
- suppression de la couleur : Image > Réglages > Teinte/Saturation :
- modifier : Rouge
- luminosité : + 100
.
- nettoyage basique : Images > Réglages > Niveaux : déplacer les curseurs jusqu'à obtenir l'effet voulu (blancs blancs et noirs noirs). Attention, Photoshop répétera exactement ces mêmes réglages, donc si vous êtes pile tombés sur la planche qui nécessitait d'augmenter la luminosité de manière exceptionnelle et que vous fabriquez le script à partir du réglage nécessaire pour cette planche, vous pourrez être sûrs que votre script ne marchera pas très bien pour vos autres planches (en gros : pour faire votre script, choisissez une planche plutôt représentative du reste de vos planches)
.
- enregistrer l'image au format .JPG : Ficher > Enregistrer sous :
- format : JPG
- l'enregistrer dans le dossier que vous aviez créé à cet effet.
attention : ne changez pas le nom du fichier. En effet, si vous renommez le fichier, le script va enregistrer une étape du type "enregistrer le fichier sous le nom "08.jpg". Et pour chaque planche à laquelle vous appliquerez le script, il l'appellera "08.jpg". Embêtant, non ? Alors que si vous gardez le nom intact, Photoshop se contentera de garder l'ancien nom tel quel.
.
- fermer le fichier
.
A la fin, toutes les étapes doivent apparaître dans le script. Si non, c'est qu'il y a un problème. Si vous en avez en trop, il y a aussi un problème (qui pourra être ou ne pas être gênant |D). Recommencez !
.
01
.
5) Finir l'enregistrement du script
.
Vos étapes achevées, il faut arrrêter l'enregistrement du script en appuyant sur "stop", tout simplement !
.
01
.
Répétition du script

.

Et maintenant, la partie la plus mieux ! Sélectionnez votre script, lancez-le (bouton "play") et voyez les étapes se déroulez devant vos yeux jusqu'à ce que votre fichier se ferme tout seul comme un grand ! Et hop, on relance ! Et on relance ! Encore et toujours !
.
01
.
Et une minute plus tard... Eh bien vos planches vous attendent sagement dans votre dossier ad hoc !
.
01
.
Elle est pas belle la vie ?
..

Conclusion

Bon, là j'ai pris un exemple très concret, d'une part parce que y'a rien de mieux pour comprendre réellement ce qu'est un script, d'autres part parce que c'est une situation connue par pas mal de dessineux. Mais les scripts sont utilisables pour tout et n'importe quoi (qui a parlé de la méthode de tramage de cddam ?) et vous pourrez peut-être vous surprendre à modifier vos méthodes de travail de telle manière à ce qu'elles s'adaptent au système de script ! Soyez inventifs et n"hésitez pas à faire partager vos utilisations des scripts Photoshop {#emotions_dlg.smile}