Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Comment aller (plus) vite pour dessiner ses planches ?

cddam, manqueur chronique de deadlines, vous propose sa méthode pour éviter d'en manquer ! :D

Ironique quand on sait que je n'ai pas donné mes chapitres de 2019 à temps...

Voici donc un petit article qui donne une méthode qui permet d'aller plus vite pour faire ses planches. Certains auront déjà, peut-être, une méthode à peu près équivalente mais d'autres, peut-être pas ; c'est à eux que cet article s'adresse.

Cette méthode n'est pas la seule et l'unique, c'est juste celle que j'ai développée pour réduire mon temps de travail.

En piste !

 

 

Pour aller vite, rien de mieux que la production industrielle (comparée à l'artisanale). Il suffit d'appliquer ce principe dans la construction d'une BD. Que ce soit pour un one-shot ou une série, la méthode reste la même.

 

Aller plus vite au storyboard

 

Il faut commencer par le "story-board" (SB). Pour gagner du temps et avoir un chapitre (ou one-shot) homogène, il faut tout faire d'un coup et ne pas commencer la finalisation d'une page pour ensuite faire le story-board de la suivante et ainsi de suite. Bref, faire tout le SB d'un chapitre permet de gagner du temps et d'améliorer la qualité de la BD. Pour un tome complet (mettons 150 pages) si vous tentez de faire tout le SB, vous risquez de ressentir un phénomène de lassitude bien avant la fin, ce qui induira une moins bonne qualité du SB, d'où l'idéal de faire chapitre par chapitre (un chapitre faisant en moyenne entre 20 et 40 pages selon les dessineux).

 

Ce SB, vous n'avez pas besoin de le détailler autant qu'un crayonné. Il sert à placer les cases, les bulles, les persos, décors, etc... Pour gagner du temps, pas besoin de le faire sur une grande feuille, il suffit de faire des petits rectangles, deux à deux, montrant les pages comme si vous teniez un livre ouvert. Sur une feuille A4, vous pouvez facilement caser une douzaine de rectangles, personnellement, j'en fais 18 :

 

01

 

 

Aller plus vite au crayonné

 

Une fois le SB terminé, il faut commencer les planches. Afin de gagner du temps, encore puisque c'est le but de ce tutoriel, vous pouvez dessiner en bleu (ou rouge ou vert mais bleu est moins agressif pour les yeux) pour les crayonnés. Ca évitera, par la suite, de devoir gommer pour scanner vos planches, comme on aura l'occasion de le voir. En plus, gommer une planche, c'est une chance sur trois de chiffonner la feuille...

Donc, vous prenez un critérium avec des mines bleues, par exemple. Grâce à votre SB, vous connaissez le nombre de pages de votre chapitre. Commencez par tracer toutes les marges de toutes les pages (je vous l'avais dit, c'est du travail à la chaine). L'idéal, c'est d'avoir un patron, ça évite de mesurer à chaque fois que l'on veut tracer une marge et au final, c'est pas mal de temps gagné pour cette simple étape.

 

02

 

 

Ensuite, plusieurs méthodes, voici la mienne : je trace toutes les cases de toutes les pages (numérotées bien-sûr) à partir de mon SB. L'idéal est de le faire avec une grande équerre, ça permet d'avoir des traits droits qui n'auront pas besoin d'être retouchés à l'ordinateur plus tard.

 

03

 

Une fois toutes les cases dessinées, j'attaque le crayonné en lui-même. Quelques trucs et astuces : j'écris les textes (tout en majuscule pas trop petit) avant de faire les bulles, comme ça, elles seront de la bonne taille dès le début. Je ne dessine pas dans les bulles, c'est du trait de perdu, donc du temps de perdu. Je ne crayonne pas les aplats de noir, je fais juste une petite croix pour les marquer. Je ne fais pas tous les détails, je m'occuperai de ça à l'encrage. Par-contre, pour les décors, mieux vaut les travailler un peu pour éviter de les louper à l'encrage, quand ils sont faits à la main.

Pour toute cette étape, j'essaie de ne pas trop forcer sur le trait car après, c'est plus dur de l'effacer à l'ordi.

 

04

 

 

Aller plus vite à l'encrage

 

L'étape des crayonnés est terminée, je passe donc à l'encrage. Le but est de faire l'encrage de la façon la plus propre possible pour perdre le moins de temps possible lors du "nettoyage" de la page.

Je commence par tracer toutes les bulles, et pas le texte à l'intérieur, sinon il faudra l'effacer après et ça me fera perdre du temps... Ensuite, je trace toutes les cases, sauf quand un dessin passe par dessus.

 

05

 

Une fois les cases terminées, je commence l'encrage du dessin. Personnellement, j'utilise la plume, je trouve que ça fait perdre moins de temps que le stylo, mais là, c'est strictement personnel, certains iront plus vite avec leurs stylos.

Bref, avec ma plume, je commence ce qu'au placard on appelle, le "premier encrage", celui qui consiste à repasser tous les traits, faire le liné si vous préférez :

 

06

 

Je fais ça pour tous les dessins de toutes les pages. Travail à la chaine... Une fois cette étape terminée, je passe aux décors faits main de toutes les pages. Après, je commence le "deuxième encrage", celui qui consiste à remplir les noirs, mettre les petites ombres, faire les traits de vitesse et les onomatopées de toutes les pages. Puis je termine en faisant les traits des cases coupées et en rajoutant les petites touches de blanc.

 

07 08

 

 

Aller plus vite sur le PC

Voilà, les étapes "trad" sont terminées, place au PC.

 

Je commence par scanner toutes mes planches, en couleur bien sûr.

 

Une fois cette étape terminée, je mets toutes mes planches en même temps (si l'ordi le permet) sur Photoshop et pour la première planche, je commence à nettoyer (certains disent "cleaner") en faisant un "script", une fonction de Photoshop qui me permettra, par la suite, de recommencer les même actions faites pour la première page sur les suivantes, juste en appuyant sur un bouton.

Comment ça c'est de la triche ?

09

10

Non, pour aller vite sans assistant, tous les moyens sont bons !

Pour nettoyer la première fois, il faut donc lancer l'enregistrement du script (le bouton d'"enregistrement" devient alors rouge).  Je commence par supprimer le bleu (voir pour cela cette méthode). Je passe ensuite ma page en niveau de gris. Ensuite, je règle les niveaux de noir et blanc puis je ferme après avoir enregistré. On peut alors arrêter l'enregistrement du script, qui a mémorisé toutes les étapes qui viennent d'être décrites.

Je fais ça pour toutes les pages en appuyant sur la fonction associée au script. Si vous avez travaillé proprement lors de l'encrage, vous ne perdrez pas trop de temps à cette étape, sinon, ça peut être très long.

 

12

 

 

Ensuite, j'ajoute les décors "numériques" (comprenez par là, qui ne sont pas faits par mes mimines). Si vous avez un décor récurrent, ça permet de gagner beaucoup de temps de l'avoir sous forme de trame, ça évite de le redessiner à chaque fois. Et avec certains logiciels comme SketchUp, vous pouvez faire vos décors en 3D et importer la vue que vous souhaitez dans vos planches.

C'est un bon gain de temps, une fois que les décors ont été faits, mais ça, ça prend du temps...

 

Vient ensuite le tramage. Pour aller vite, vous pouvez sélectionner les zones avec l'outil "baguette magique" puis ensuite, placer votre calque de trame dans la zone sélectionnée. L'idéal, pour gagner du temps, c'est de créer un script qui fait directement l'action de placer le calque avec les caractéristiques choisies dans la zone sélectionnée. Inutile d'aller jusqu'à travailler au pixel près pour cette étape, ça ne se verra pas et ça fait perdre beaucoup de temps. Pour en avoir la preuve, regardez bien n'importe quel manga, les trames sont rarement ajustées pile poil. Vous pouvez aussi sélectionner des zones en utilisant le "lasso polygonal", un outil de sélection par segments liés.

 

13

 

Une fois cette étape finie, pour toutes les planches, reste plus que le lettrage. Pour avoir un lettrage correct, il faut tout de même prendre un peu de temps, histoire que les lettres ne touchent pas la bulle ou que des mots soient mal coupés, l'idéal étant de ne pas en avoir de coupé, ou encore, pour éviter des lignes presque vides et d'autre trop pleines. Le but est d'avoir un lettrage le plus propre et lisible possible. Pour ça, il faudra jouer sur la taille de la police mais aussi sur d'autres petites options de texte proposées par Photoshop.

 

14

 

Une fois fini, enregistrez, c'est terminé. Ouf.

 

Le mot de la fin

 

Pour aller plus vite, il reste une méthode imparable que certains utilisent, d'autres n'y arrivent pas... Le truc, c'est de réduire son temps de sommeil (cette astuce permet de faire plus de boulot dans la semaine mais ne permet pas d'aller plus vite pour dessiner, ne vous-y trompez pas !)

 

Ce qu'il faut retenir :

  • travailler à la chaine chapitre par chapitre
  • mettre plusieurs pages de story board par feuille sans détailler

  • utiliser un crayon avec mine de couleur

  • faire toutes les marges avec un patron

  • tracer toutes les cases

  • écrire les textes en majucule avant de faire les bulles et dessins

  • ne pas trop détailler les crayonnés

  • commencer par encrer toutes les bulles

  • ensuite toutes les cases (attention aux dessins qui sortent des cases)

  • séparer les différentes étapes de l'encrage

  • faire tout ça proprement

  • tout scanner d'un coup

  • utiliser les fonctions "script" de Photoshop pour toutes les étapes répétitives sur PC

  • ne pas travailler au pixel près

  • utiliser la baguette magique et le lasso polygonal

  • et le plus important, ne pas dormir car le sommeil, c'est du temps de perdu.

J'espère que certaines petites astuces vous aideront. Ceci dit, ça ne fonctionnera peut-être pas pour tout le monde. Certains par exemple, vont plus vite pour remplir les noirs à l'ordinateur.

C'est maintenant à vous de créer votre méthode pour aller plus vite, si vous le souhaitez. Bonne chance !

Aller plus vite sur le PC