Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Onomatopées par les T.T.

0
Le Petit Larousse a écrit:
Onomatopée : n.f. (du grec, onomatopoiia, création de mots).
Mot dont la prononciation rappelle le son produit par l’être ou la chose qu’il dénote.
« teuf-teuf », « glouglou » sont des onomatopées.

En gros dans la BD, ce sont les bruitages =3 !
Dans les mangas ( je parle de manga/manwha parce que c’est ce que je lis en terme de BD), les onomatopées vont du simple « toc » d’un verre posé sur une table au complexe graffiti qui accompagne littéralement l’action. Evidemment, ce n’est pas toujours facile à discerner dans pas mal de mangas traduits, car beaucoup de bruitages sont refaits pour être européanisés (d’où le charcutage graphique de bons nombres de séries en plus d’une traduction parfois limite ç__ç )

Exemples d’onomatopées intégrées à l’action :



Exemples d’onomatopées qui accompagnent l’action :

En gros, la forme de l’onomatopée dépend l’action et la complète (oh quelle phrase intelligente >____> !) : bruitage explosé, plus il l’est, plus l’explosion est intense (à condition d’en avoir dessiner une grosse hein ! ); une chute , le bruitage s’allonge avec un effet de perspective aussi ; un perso se déplace, le bruitage le suit et accentue sa direction ; etc…
L’onomatopée sert bien à compléter l’action et remplace aussi souvent des traits de vitesse inutiles qui pourraient surcharger l’image ou la rendre illisible.

Dans la pratique, je pense qu’il est plus simple de les faire manuellement et qu’on peut obtenir de très beaux effets sans trop de prise de tête ^^
Enfin je dis ça mais perso, je préfère en faire à l’ordi parce que, d’une part, les faire à l’ordi sur un calque, ça me permet de ne pas bousiller la page si je me rate, d’autre part, je suis en pleine crise de « je m’éclate avec les outils de transformations de toshop X3 ! et encore d’autre part, ni moi ni T.T.One ne sommes assez douées pour dessiner une onomatopée potable à la main...


Pour les faire à l’ordi ? :d

girl Je dirai que déjà il faut avoir quelques idées de mots à utiliser, qu’ils sonnent bien et ne soient pas trop ridicules aussi (ouèp, ça vaut aussi pour les onomatopées faites manuellement XD !) Ensuite, avoir quelques bonnes polices en réserve (direction www.dafont.com =3 !)
La manière dont est écrite l’onomatopée pèse dans ce qu’elle représente u_u’’ On n’écrit pas l’onomatopée d’une grosse claque avec une police pleine de petits cœurs ou de fioritures (enfin, c’est peut-être un avis qui n’engage que moi XD !)

Pour la transformation qui transformera un simple mot en un bruitage, les logiciels mettent pas mal d’outils à notre disposition :

L’outil le plus simple étant la transformation de texte :
Ce petit menu vous permet d’obtenir les effets de base.
A noter (pour les very newbs) que vous pouvez encore faire mumuse avec les jauges pour déformer encore plus :

6_r ----> 7_r

Une fois la forme d’onomatopée désirée obtenue, on peut utiliser les options de « rotation » pour la faire pivoter :

8_r----> 9_r


Là-dessus, il y a encore moyen de préciser son onomatopée en utilisant d’autres options de transformations comme l’inclinaison, la perspective, etc.
Idem, tous les autres menus de filtre de photoshop peuvent être utilisés et il serait absolument impossible de tous les présenter ici x___X’’ !
Mais quelques petits trucs quand même :

10

Toutes les polices n’ont pas forcément l’option « shadow » (le contour noir là :d)… Il vous suffit d’écrire en blanc et de créer vous-mêmes ce contour : dans la fenêtre de vos calques, faites un click droit sur le calque de texte. Un nouveau menu va apparaitre.
Sélectionnez « options de fusion ».
Un autre nouveau menu va apparaître (@__@’’)
Ce nouveau menu vous permet en fait de faire pleins de modifications :

12_r

Vous pouvez y voir les options d’ombre portée, de biseautage, d’incrustation de motifs et de contour.

En cochant les cases, vous pouvez activer ces fonctions, et en clickant sur le nom des options, vous pouvez accéder à leur menu pour les ajuster.
Dans la pratique et pour en revenir à notre exemple, par défaut, la couleur de l’option de contour est rouge. En clickant sur le mot option de contour, j’ouvre son menu, et je peux modifier sa couleur. Là, je choisis noir, et donc, mon mot qui était écrit en blanc a alors son contour noir.

En suivant les indications foireuses que j’ai tenté de donner précédemment, on peut donc opérer plein de changements sur son onomatopée :

Option de fusion --> incrustation dégradé =

13
option de fusion ---> incrustation de motif =

14
option de fusion ----> biseautage/estampage =

15

Il y a d’autres choses que l’on peut faire et qui demande encore plein de boulot :

17

Concrètement, quelle différence y a-t-il entre ce dernier bruitage et les précédents ?:/

Oué, non, je reviens pas la semaine prochaine pour la réponse : la disposition des lettres.

Pour faire plus parlant dans ce type de bruitages, le mot n’est pas écrit à plat. Jusqu’à présent, on lui a simplement donné un effet d’arc bombé mais on peut aussi, après avoir écrit son mot et pixellisé son calque, s’amuser à déplacer les lettres une par une grâce à l’outil lasso pour les disposer de manière à ce qu’elle rende encore un plus gros effet.
Bon, je concède que sur le cas de ce petit « boum » écrit gentiment, un arc bombé suffit. Mais sur des bruitages moins gentillets et plus destroy, le fait de placer ses lettres manuellement a plus d’impact, et encore plus quand on joue avec la taille des lettres ;P

18

Bon, j’ai assez parlé là X_x’’… Je ne vois pas non plus de quoi je peux plus parler encore tellement j’en ai dit et que je ne sais plus où j’en suis XD !
J’en laisse pour les autres.

.

.