Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Lexique : le jargon du bédéiste

.

hetappi_2Quand on se lève un matin en se disant : "Aujourd'hui, je vais dessiner ma bd !" Il n'y a pas de problème ! On prend sa feuille et son crayon et c'est parti !

Mais si vous êtes là, c'est qu'on a tous maintenant un aspect un peu geek (vive internet \o/!) et/ou narcissique (vive internet \o/!). On veut montrer ce qu'on a fait, ou bien on cherche un peu d'aide parce que ce n'est pas si facile. Et là, on a vite fait de se retrouver face à une horde de mots plus barbares les uns que les autres !! Surtout que dans le milieu amateur, on a un peu tendance à s'arranger avec les termes techniques...

Donc, si vous n'êtes pas du genre à demander de quoi il s'agit quand quelqu'un vous balance une réponse dont la moitié des mots vous échappe, voici un petit lexique de base des différents mots de l'univers bédéesque =D

Si certains mots vous manquent, utilisez les commentaires en bas de page pour poser votre question ;]

.

.

Bédéiste / Cartooniste / Mangaka : ces termes désignent les créateurs de bandes dessinées.
Si dans les faits "les histoires en images" sont des bandes dessinées, les différentes cultures (BD, Comic, Manga...) s'affrontent encore sur leurs différences en même temps que certains tentent désespérement au contraire de dire que nous sommes tous sur le même bateau... (En tout cas en France). Mangaka étant le terme japonais désignant les dessinateurs de manga et le manga ne parvenant pas encore à l'heure actuelle à se légitimer une place au niveau des créateurs natifs occidentaux, pour la neutralité, évitez de vous présenter en tant que mangaka et opter pour un "bédéiste". Ça ne changera rien à ce que vous dessinez mais vous éviterez au moins les grinçages de dents pavloviens.

.

BD : le sigle désigne Bande Dessinée.
Mais il est un peu flou dans un pays berceau de la Bande Dessinée Franco-Belge ou beaucoup d'amateurs font beaucoup de bandes dessinées très influencées par le manga ou les comics. On n'est pas encore au clair avec toutes les terminologies ¬v¬"

.

Comics : terme employé dans les pays anglo-saxons pour désigner les bandes dessinées en général.
Mais par chez nous, question de classification oblige, le terme "comics" sera employé pour désigner les bd américaines >_> Ou les bd très influencées par la production américaine, en différence des BD ancrées dans la culture Franco-Belge. (À moins bien sûr que vous soyez sur un blog/site où l'auteur s'exprime en anglais @_@)

.

Manga : terme employé au Japon pour désigner les bandes dessinées en général.
...Mais par chez nous, question de classification oblige, le terme "manga" sera employé pour désigner les bd japonaises >_> Ou les bd très influencées par la production japonaise, en différence des BD ancrées dans la culture Franco-Belge.

.

Case / vignette : espace où est dessiné un moment de l'action.
Si dans l'ensemble de la production occidentale, cet espace est rectangulaire et délimité par un contour noir, le manga évite très facilement le détourage et la forme purement rectangulaire. Il n'en reste pas moins que l'on peut distinguer les différentes images/cases qui composent la lecture.

.

Découpage : plan complet de l'histoire, scène par scène, image par image. Ça peut être une version écrite que l'on appellera aussi souvent scénario ; ou bien une version dessinée qui dans ce cas s'appellera souvent : storyboard -même si l'emprunt de ces deux mots à nos amis cinéastes peut faire criser plus d'un puritain-.

.

Planche : page entière de B.D (c'était peut-être trop simple de dire juste "page" xD)

.

Chara design (character design) : "character" signifiant "personnage" en anglais, on comprend très vite qu'il s'agit de la conception/création d'un personnage. C'est un travail à part entière dans les domaines de du jeu vidéo ou de l'animation mais aussi dans la bd. On mettra sur pied un personnage cohérent dans son physique et sa psychologie. Quand on parle de chara design, on fait donc référence à ce travail de recherches.

.

Synopsis / Pitch : le synopsis est le plan écrit très succinct d'une histoire à partir duquel on développera le découpage. Il est souvent confondu avec le pitch. Le pitch donc, terme emprunté à nos amis du marketing signifiant la présentation d’une idée ou d’un projet pour les vendre, est un texte très court destiné à être accrocheur.

.

Lettrage : dans sa forme noble, à la main, le lettrage est la réalisation à l'encre des textes et dialogues d'une bande dessinée (parfois assuré par un spécialiste : le "lettreur"). Dans sa forme amateure et new generation, le lettrage est l'étape informatique de l'écriture des textes.
► Voir le tutoriel sur le lettrage via photoshop

.

Onomatopées : mot ou expression qui restitue visuellement un bruit ou un son dans une case. Les onomatopées constituent le " bruitage " de la bande dessinée.
► Voir l'article sur les onomatopées

.

Phylactères / Bulle : espace réservé au texte à l'intérieur d'une case. Dans l'univers du franco-belge, on entendra aussi le mot "ballon" pour les bulles liées à un personnage, différencié de "cartouche" pour les espaces contenant les textes récitatifs.

.

Plans de vues : ce sont les différentes façons de présenter le sujet, vu à des distances diverses selon l'effet recherché.

.

Angles de vues : en plus de la distance pour représenter le sujet, la hauteur intervient.

.

Cadrages : Mix de plans et angles de vue, disposition des décors et personnages dans les cases.

.

Trames : dans le manga, la couleur a été remplacée par les trames, ces ajouts qui donnent les teintes grisées des planches (ou certains effets). Les mangakas et leur horde d'assistants font cela manuellement, par chez nous, ce sera plutôt via ordinateur.
► Voir l'article sur le tramage via photoshop
► Voir l'article sur les trames traditonnelles

.

Mise en page : orgnisation des cases dans la surface de la planche : forme, superficie, l’emplacement de chacun des cadres. Une planche est une succession de cases mais, autant que leur contenu respectif, leur agencement global est aussi important. Surtout en manga où il y a une plus grande part de liberté dans la disposition et forme.

.

One-shot : le one-shot est une oeuvre destinée à tenir en une fois. Ensuite, la taille d'un one-shot pourra évidemment varier d'une petite dizaine de pages à deux cents en plusieurs chapitres. L'idée primordiale est bien qu'il ne faudra pas aller chercher de fin dans une autre publication.

.

Fanzine : contraction de « fan » et de « magazine », un fanzine est un périodique indépendant, créé et réalisé le plus souvent bénévolement par des amateurs, en dehors des circuits commerciaux classiques.
► Voir l'article sur le fanzinat français