Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Crayonné par Maïwenn

► Le crayonné est le début du travail, le moment où l'on réfléchit à ce que l'on va faire, que l'on jette les premières idées et qu'elles s'assemblent. Maïwenn vous propose de la suivre au cours de l'un de ses exercices.
maiwenn Voici quelques temps, l'idée d'un step by step sur un crayonné avait été lancée. Je n'avais pas oublié ! Mais comme avec moi il ne faut pas être pressée...
J'ai profité de l'occasion du dessin de récompense de la troisième place du concours pour assouvir enfin cette part de votre curiosité ! Voici donc un trèèès long article sur une nouvelle illustration.

Je commence par me faire des mini-prouts, aussi surnommés timbres poste. En gros, des mini gribouillis pour situer la scène que j'ai en tête et les personnages. Là, j'hésitais entre 3 compos, donc ça m'a aidé à choisir.

Mini 1 : Scène de bal

Mini 2 : Surprise de Maïwenn de voir Thaïs apparaître à ses côté. Elle en renverse sa tasse de thé.

Mini 3 : Assoupissement de Maïwenn sur l'épaule de Thaïs.

En parallèle, je gribouille vaguement un idée des vêtements qui pourraient être dessinés. (Notez bien le « vaguement » et « idée », ça caractérise bien les crayonnés. )

01

 

Mon choix s'est porté sur la deuxième scène, j'avais envie de dessiner des costumes pouvant aller avec un service à thé anglais et un beau jardin avec belvédère... (Bah oui, faut bien se faire plaisir !)

J'esquisse trèès très légèrement mes deux personnages de façon à bien les centrer dans ma feuille sans abîmer le papier. Quand j'ai scanné ce premier crayonné, j'ai cru que j'avais scanné la feuille du mauvais côté tellement le crayonné était clair, j'ai dû le renforcer à mort à l'ordi.

A cette étape, nous avons un mélange de Mr papate et bonhomme fil de fer en guise de perso. Je ne peux pas m'empêcher d'esquisser un semblant d'expression sur leur visage, juste pour voir...

02

 

Je détaille les formes des corps de façon à avoir quelque chose d'anatomiquement correct. En plus, ce sera plus facile de poser des vêtements dessus par la suite. Je replace un peu les éléments du visage si j'ai besoin de modifier la forme du crane et je regarde si l'attitude et le visage se complètent dans ce que je cherche à exprimer. (Par exemple, l'expression ne Thaïs ne correspond pas encore à ce que je voudrais, mais je n'arrive pas à savoir comment la modifier).

Donc oui, mes personnages passent toujours par la honteuse étape du « Je suis chauve, à poil et transparent. ».

Je me rends aussi compte que j'ai toujours autant de mal avec les ailes d'oiseaux.

03

 

Pour les étapes précédemment citées, j'utilise un critérium avec une mine HB de 2mm sans appuyer (à gauche). Elle effleure et glisse tout juste sur le papier. Je vais encore l'utiliser pour esquisser les vêtements et décors, puis je passerais à mon critérium 0,5mm B.

A côté je suis toujours accompagnée par la gomme et mon fidèle (et indispensable pour une maniaque comme moi) stylo gomme.

04

 

Je passe aux vêtements, Thaïs c'est okay, veston et chemise à moitié cachés par Maïwenn, il n'y a pas de quoi s'arracher les cheveux. Par contre, pour mademoiselle... C'est tout autre chose!  Je tente de redessiner le gribouillis de mon miniprout, ça ne me plaît pas, j'en fais une variante, puis deux, puis trois, au quatrième blocage, je m'empare de l'une de mes bibles sur la mode au fil des âges et je commence à feuilleter à la recherche d'inspiration.

Je compose carrément une robe à partir de plusieurs, qui au final ne me convainc pas non plus, tant pis, je retourne sur mon dessin et essaie de poser les éléments dans lesquels j'ai le plus confiance.

05

 

Depuis le début j'hésitais entre robe et pantalon, voir robe ET pantalon, j'avais peur de perdre mon mouvement et l'attitude de Maïwenn. Au final, j'ai opté pour le mélange des deux, de façon à voir encore les jambes et à avoir suffisamment de froufrous pour que mon envie soit satisfaite.

Au passage, je refais les ailes de Gespür.

Je trouve que Maïwenn n'a vraiment pas un visage féminin. Pas grave, je n'en suis pas encore là de toute façon.

06

 

Je m'attaque enfin aux détails et donc, au visage.

Je commence toujours par un visage, pour moi, un dessin est déjà aux trois quart accompli si j'ai réussi à faire un visage juste et expressif. Ensuite, je descendrais petit à petit d'en haut à gauche vers en bas à droite, histoire de ne pas trop frotter ma main sur le crayon déjà posé. D'autant que j'utilise maintenant une mine assez grasse (B).

En parallèle, je gomme les traits inutiles.

07

 

Je refais parfois un nouvel affinage du crayonné avant de passer les traits définitifs, pour les mains par exemple (la kryptonite universelle des dessineux!)

 

J'avance petit à petit. Hop, le corbeau change de position parce qu'il ne me plaisait pas. Le problème... c'est qu'il ne me plaît toujours pas.

08

 

Je m'attaque enfin à Maïwenn, le visage en premier, bien évidemment. Les détails de sa tenue et de sa coiffure me viennent tout naturellement, youpi!

09

Je finis sa robe et oooh ! A pu Corbeau ! Non, définitivement, ça n'allait pas. Pour le coup, je fais des recherches photo et un ou deux gribouillis pour me mettre les caractéristiques de l'oiseau dans l'oeil.

10

 

Je fais un premier crayonné pour lui... même pas eu l'esprit de le scanner qu'il était déjà effacé. J'en fais un nouveau en lequel cette fois j'ai confiance. Le naturel que je recherchais y est.

11


Je paufine un peu le crayonné de mon corbeau. Et puis... Il était temps de se préoccuper de ce paysage non ? J'ai opté pour un jardin anglais avec kiosque et belvédère en arrière plan, merci google image pour l'inspi !

12

 

Je commence direct à attaquer la dernière étape du crayonné sur le paysage : l'ombrage !

Les arbres en arrière-plan n'ont pas besoin d'être précisément tracés pour que je m'occupe d'eux. D'ailleurs, il vaut mieux qu'ils restent relativement discrets, donc pas de contours réhaussés.

13

Paysages...

14

 

Encore paysage. J'en profite aussi pour remonter le creux de la taille de Maïwenn ainsi que sa poitrine. C'est pas grand chose mais c'est quand même mieux.

15

 

Je m'occupe de l'ombrage de Thaïs, comme lui et Maïwenn sont sous le kiosque, je fais comme si la lumière venait vaguement de derrière eux à gauche (Mais pas trop parce que je n'ai pas envie de noyer tout mon travail dans l'ombre !)

Je passe mon estompe (un bâtonnet de papier compressé) sur certains éléments du paysage et sur Thaïs afin d'avoir des gris « présents et uniformes ».

16

Idem pour Maïwenn et les barreaux du kiosque.

17

 

Mais tout cet estompage m'a complètement éteint voir même effacé mes traits de base, je repasse tout le premier plan et je fini d'ajuster mes ombres les unes aux autres pour plus d'harmonie.

L'arrière plan reste « flou » pour ne pas prendre le dessus sur le devant de la scène et noyer l'ensemble.

Je passe plusieurs couches de bombe fixative et tadaaan, fini !

18

 

Bon, tout ceci n'est qu'un exemple, d'habitude, je mélange un peu plus les étapes, le fait de s'interrompre pour scanner casse un peu le rythme et l'intuition.

 

Allez, et parce que j'adore les step by step en gif, voici un petit cadeau pour vous...

the

Je ne sais pas si cela vous aura servi à quelque chose mais j'espère que ça vous a plu !

 

Retrouvez Maïwenn et ses autres travaux sur son blog

.

.