Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Anatomie : trucs et astuces par JackPot

Le but de ce petit tuto est de vous donner les quelques tuyaux graphiques simples que j’ai retenu de mes cours d’anat (à défaut de me souvenir de l’écorché complet du corps) et dont je me sers en permanence pour donner un aspect anatomiquement correct à mes persos. Ce sont en quelque sorte mes post-it mentaux quand je dessine ^^ !

1/ Une construction simple mais solide :

Un très bon exercice que j’ai fait en cours d'anat est de dessiner le modèle sous forme de simples cylindres. C'est extrêmement utile car cela indique la façon dont vont s'imbriquer les volumes les uns dans les autres et donne toutes les indications nécessaires pour placer correctement les lignes du corps les plus basiques et ainsi obtenir un bon volume général, ou si vous préférez d’éviter que votre perso ressemble au bonhomme de gauche :
1

Or, constatons que ce qui différencie principalement le monsieur de droite de celui de gauche ce sont les passages des lignes au niveau du cou, des aisselles et de l'entrejambe : rien que d'avoir bien placé ces lignes vous donne une base de dessin en béton ! Notez d'ailleurs que le bonhomme de droite est dans une perspective légèrement plongeante, les cylindres sont un très bon truc pour arriver à placer un personnage dans une pers (les cylindres étant des volumes ultra faciles à dessiner et donc faciles à placer en perspective) ^__^
En outre cette méthode s’avère également très efficace pour ne pas casser un volume initialement correct avec de mauvaises indications graphiques, notamment lorsque l’on dessine les vêtements :
2

Enfin sachez que le truc du cylindre peut énormément vous aider pour trouver les bonnes indications de pliures des membres :
3

2/ Connaître les bons repères graphiques :

Une fois que l’on a obtenu une bonne construction volumétrique de base, il peut être très facile d’enrichir anatomiquement votre dessin : pour ce faire vous avez simplement besoin de connaître quelques repères morphologiques en termes graphiques (inutile de savoir que c’est l’arrivée des isquiaux-jambiers qui forme le petit « H » derrière vos genoux pour le dessiner par exemple) et de les placer pertinemment ^^ Et pour bien les placer, y’a pas de secret, faut les apprendre ! En voici quelques-uns que ça m’a vachement aidé quand on me les a donnés (c’est un peu comme les calques photoshop, ça change la vie):
4
5
6
Globalement, souvenez-vous de dessiner les clavicules, apprenez vraiment la forme des jambes et essayer de donner un maximum de volume par des passages de lignes au niveau de l’accroche des membres : c’est pas trop prise de tête et ça peut vraiment donner du cachet à votre dessin !

3/ Petit cours express : le haut du buste :

Pour cette partie du corps, j'ai fait quelque chose d'un peu plus détaillé car il y a là quelques muscles qu'il est assez facile d'apprendre à dessiner et qui sont vraiment très utiles à connaître. A droite l'écorché, à gauche les repères graphiques utiles :
7
Le trapèze s’accroche sur l’omoplate et la colonne vertébrale (on le voit plus de dos)
Le pectoral est composé de 3 faisceaux, il est accroché à la clavicule d'un côté, le sternum de l'autre et le bout des 3 faisceaux sur l'humérus.
Le sterno-cléïdo-mastoïdien, comme son nom l'indique, est accroché sur le sternum, la clavicule (cf. petite fourche en bas du muscle) et la mâchoire. On le voit énormément et savoir le dessiner est vraiment utile ^^
Une fois de plus, notez à gauche la façon dont les lignes s’entrecroisent : c’est ce qui donne le volume ! Or, connaître les muscles permet de se rappeler de quelle façon elles le font et d’arriver à le retrouver quelle que soit la pose.
8

4/ L’aplomb et le déséquilibre :

Il existe un truc simple pour s’assurer que son bonhomme ne se casse pas la gueule quand on le dessine dans une pose statique debout : il faut que la verticale partant de la base du cou tombe au sol entre les deux pieds du personnage. Vous avez déjà fait du WiiFit ? C’est une histoire de centre de gravité ^^ Sachez d’ailleurs que c’est le déséquilibre qui est la source de tout mouvement. Par conséquent, pour dessiner une pose en mouvement essayez de faire en sorte que la verticale de celui-ci (il est souvent au niveau du nombril) tombe en dehors de la zone des pieds (ou plus simplement : s’il y a déséquilibre il y aura mouvement) ^^
9
5/ Bonus stage : anatomie animale :

Enfin voici la structure de base que j’utilise pour dessiner des quadrupèdes. Elle est assez simple à se rappeler pour la bonne raison que c’est pareil que nous, juste placé différemment ^^
10

Attention, cette structure est celle des animaux digitigrades c’est-à-dire qui marchent sur le bout de leurs doigts. Sachez que certains quadrupèdes comme l’ours ou l’éléphant sont plantigrades : ils marchent sur la plante de leurs pieds et mains. Graphiquement cela change surtout au niveau des pattes arrières où il n’y a que le genou qui se plie :
11

[Jackpot - http://jackpot-84.deviantart.com/ ]
.
.
.